STEFANI AND THE CITY

27 avril 2011

CHEZ LE COIFFEUR

Le matin, seule, devant le miroir :"et dire que hier j'ai osé aller au restau avec cette tête!"

On tente un ultime brushing, on opte pour le fer à lisser, du gel peut-être, n'importe quoi en fait!
Dans l'urgence. Téléphone. rendez vous.
Jour J. Plusieurs sentiments se mélangent.
Ravie de me faire bichonner : c'est vrai les ongles de la coiffeuse pendant le shampooing, ça fait son petit effet!
Et puis, tu sais qu'en sortant de là, tu seras une nouvelle femme, avec une nouvelle tête, avec une nouvelle philosophie!

Aujourd'hui c'est l'heure du changement!
Stress VS Excitation !
Ciseau. Ca coupe. Ca dégrade. On l'a demandé.
Tes cheveux sont maintenant à moitié secs. Tu ressembles à rien. Là tu paniques et tu te demandes à quoi tu vas bien ressembler!
Sèche cheveux. Brushing. Ca chauffe. Ca tire. Tu entre aperçois un peu mieux ta nouvelle tête.

Il a finit.
Premières impressions. Toujours mauvaises.
"Mon dieu, qu'est ce que j'ai fais! A la base c'était la coupe de Katie Holmes, mais chez moi ca ressemble à du Florence Foresti!!!"
"Alors ça vous plait?"
Parce que polie et bien élevée par maman, j'acquiesse gentiment.

Arrivée à la maison. Direction la salle de bain.
Personne n'a eu le temps de faire le moindre commentaire.
Tu t'observes dans le miroir.
Tu scrutes.
Tu chiffonnes.
Tu recoiffes.
Et re re coiffes.

Finalement, à mesure des jours qui passent tu t'y habitues.
C'est pas si mal.
Tu dédramatises.

Et puis tu entres dans la phase qu'on appelle l'"après coiffeur".
Celle où tu es seule.
Juste toi et toi (et le miroir!)
Où tu dois toi même te coiffer.
Et là c'est à n'y rien comprendre!
...ok ils ont la technique, les diplômes et tout, mais y a aussi un peu de vaudou non?

Parce que chez toi, t'as beau y mettre toute la meilleure volonté du monde, tous tes efforts sont vains!
T'as jamais jamais JAMAIS le même résultat!!!
D'ailleurs c'est pour ça qu'on repousse au maximum ce moment là, quitte à avoir les cheveux un peu gras...

Plus tard, tes cheveux ont enfin pris le pli et ne sont plus en guerre contre toi.
C'est drapeau blanc.
Tu reprends confiance.
Tu te la joue même un peu "parce que je le vaux bien".. Si si...

"Hé les filles on se fait un restau ce soir?"

Posté par stefani31200 à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


ODEURS MASCULINES

L' Homme n'est que le descendant de l'animal. On nous l'apprend dès l'école. Et si l'odeur était à notre espèce ce que l'ingénieur du son est à la musique?

Les scientifiques s'accordent à dire que si nous sommes attirés vers une personne en particulier c'est une histoire d'hormones et de l'odeur qu'elles dégagent. Elles font la différence entre Lui et tous les autres...

On le reconnaît, on le sent, on le ressent, on le vit jusque dans le creux des reins dans l'émotion d'un frisson.

explication scientifique. Ceci explique cela.

Autre façon d'envisager les choses, plus réaliste cette fois.
Il a travaillé à la maison ce dimanche pour installer nos superbes étagères IKEA qu'on réclamait depuis un mois.
Façon Mr Bricolage.

Un autre jour, il rentre du Foot, du basket ou de son footing quotidien, trempé et dégoulinant de sueur en nous tendant son maillot et ses lèvres pour un bisous tout mouillé.
Façon pub Nike.

Ou encore quand il a conduit pendant des heures pour nous amener en vacances à l autre bout du monde mais la révision de la clim n'était apparemment pas au programme...
Vous savez cette odeur venue d'ailleurs qui chatouille vos narines...

Dernière façon d'envisager les choses, plus romantique, plus chevaleresque, comme un conte de fées bien réel.
Il vous prend dans ses bras, il vous fait l amour.
Vous sentez la chaleur de son corps, le rythme de son pouls, l'électricité dans vos membres.
Sa peau se vêtit d'une odeur excitante, ennivrante, presque familière. Elle se dépose maintenant sur vous et vous enduit tout le corps et parfume ce moment.
Elle est si agréable qu'elle en devient unique et indispensable pour le reste de votre vie...

C'est aussi celle déposée sur l'oreiller et que vous sentez au petit matin quand il est déjà parti bosser.

C'est celle laissée sur un pull, une chemise avec lesquels on va finalement s'endormir quand il nous manque.

C'est celle qui ennivre la salle de bains pendant qu'il se prépare.

C'est celle qui s'est emmêlée dans nos cheveux lors d'une étreinte.

Elle.

Vous la reconnaîtriez entre mille.

Et c'est pourtant Lui, ce même bricoleur du dimanche, le sportif avec son maillot trempé. Mais cette fois, tout est différent.

Exaltant.

Spécial.

Unique.

Posté par stefani31200 à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES DEMENAGEMENTS

Une joie n'est ce pas?
Une nouvelle maison, évidemment 1000 fois mieux que la précédente.
Un appart en centre ville avec un loyer de rien du tout.
Ouais tout ça c'est bien mignon, mais au moment de la signature du bail, ben on pensait pas forcément à tous les cartons qui nous attendait et qu'on avait (évidemment) pas commencer à faire...
Vous savez le fameux rangement qu'on aurait du faire mais qu'on n'a pas fait, le carton qui est finalement trop petit, le scotch qui se déroule pas, toutes les choses inutiles qu'on a accumulées..

Cartons emballés déposés dans l'entrée pour gagner du temps.
Stratégie, logistique oblige.
Le fameux samedi matin (pluvieux) arrive.
Oui oui! il pleut TOUJOURS lors d'un déménagement, même au mois d'août!
Catherine Laborde doit faire du vaudou...
Déménagement pluvieux, déménagement heureux (???)

RDV 8h.
Faut tout bâcler dans la journée.
Rêves..
On sonne à la porte.
Premier pote qui pointe le bout de son nez.
Vous savez celui sur qui on peut d'habitude jamais compter, un peu à l'ouest...
Et pourtant....
Bah ce sera le seul!!!
Ah oui, là encore, c'est toujours comme ça!
Dans ces moments-là, tous tes potes ont perdu ton numéro de portable et ton adresse.
T'as plus de potes, tu sais pas pourquoi...
(mais t'inquiètes pas, ils seront là le jour de la crémaillère!)
Pourtant ils t'ont tous dit qu'ils seraient présents, qu'il n'y avait pas de problème, que tu pouvais compter sur eux, "les amis ca sert à ça" ils ont même rajouté!!!
Tu parles!

Evidemment je me suis réservé les cartons les plus légers.
L'égalité des sexes a ses limites...
Mais finalement j'ai tellement peine pour mon pote tout gringalet que c'est moi qui me retrouve à porter la machine à laver...

Mi journée.
On a plutôt bien avancé partant toujours du principe qu'on était...3!!!
Belle performance. Etonnante même!
J'essaye quand même de demander du renfort.... portables sur messagerie!
Problème de réseau certainement...


Et puis un jour, c'est à votre tour d'être celui qui vient prêter main forte.
Et bah là aussi, tu seras le seul...
L'histoire se répète aussi chez les autres.. (ça a son petit côté rassurant, je l'avoue)
Mais là, le problème, c'est qu'il y a pas de cartons. Aucun. Nulle part.

Remember:
"Agathe t'as besoin d'aide pour faire tes cartons?
-Non, non, j'ai (presque) fini..."

PRESQUE ?????

Je rentre donc dans l'intimité de mes potes, dans leurs placards, leur salle de bain, leur tiroirs, leur cuisine, sans même l'avoir demandé!
Et croyez moi, c'est pas toujours une bonne chose...
SVP, conservons notre jardin secret...
"Un ami ne vous cache rien."
ben voyons...

Leur déménagement aura finalement duré presque une semaine pour un simple F3 de 60 m2.
Une semaine bien stressante et chargée d'émotions.
Ah oui, là aussi... sans trop savoir pourquoi, c'est toujours à ce moment-là que les couples décident de régler leurs comptes (en te prenant à témoin évidemment!)
J'adooore!

Heureusement on finit par en rire.
On vit tous ce moment au moins une fois dans notre vie.
D'un côté ou de l'autre!
C'est bien, ça équilibre la balance...

Posté par stefani31200 à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

VU D EN BAS...

Vu d'en bas le Ciel me paraît loin, si loin.
Et pourtant je te sens tout près
C'est dans l'ombre des silences que j'entends ta voix, si douce, si rassurante.

J'efface le souvenir de ton corps malade, de ton esprit fatigué, de ta main tremblante sentant venir la mort.
Je garde les souvenirs heureux, paisibles et insouciants.
Je prends le temps de me rappeler ton odeur, ton rire, tes bras enjôleurs, ton regard protecteur, les baisers donnés le matin avant l'école, les vacances à la mer, Rolland Garros à la télé, la décoration du sapin de Noël, les feux d'artifice manqués.
Quelques souvenirs.
Peu. Mais essentiels.

La vie n'est pas comme on l'imagine enfant.
Elle n'a pas le goût sucré qu'ont les bonbons.
Elle est bien plus compliquée, amère et injuste.

J'ai eu deux vies.
L'une s'est arrêtée en octobre 1993 pour laisser place à une nouvelle, bien plus maussade, le lendemain.
J'ai détesté ce jour là.
Un vide a envahi mon âme pour finalement le remplir d'amertume.
Je n'ai pas mesuré à cet instant le malheur qui s'abattait sur nous, et encore moins les raisons.
J'ai menti, j'ai renié la fatalité, j'ai imploré les anges, j'ai fermé les yeux sur ce qu'était désormais ma vie, notre vie, je refusais de voir la vérité en face.
A tort.
Et un jour, j'ai renoncé.
Le masque est tombé.
Un long chemin m'attendait, difficile , éprouvant mais inévitable.

Ma deuxième vie est belle.
Grâce a Maman.
Elle a fait du beau travail.
Tu serais fier d'elle.
Je comprends chaque jour davantage pourquoi tu es tombé amoureux de ce petit bout de femme.

Aujourd'hui, le Ciel me paraît plus près.
Parce que finalement vu d'en bas, ce sont les jours où le temps est nuageux sur nos vies que le Ciel nous paraît un peu plus loin....

Posté par stefani31200 à 13:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES DRAGUEURS

Définition du petit Larousse : "Aborder quelqu'un, tenter de le séduire en vue d'une aventure"

Mais ce que ne nous dit pas le dico, ce sont les différentes ruses employées... Et c'est finalement ça qui est le plus drôle!
Non, je ne vais pas me la jouer féministe et me moquer des hommes et de leur façon de faire!
Il y a les filles, c'est vrai.. Elles s'y mettent. Elles y travaillent.
Parfois mieux. Parfois pire.
Mais ça reste tout de même moins drôle.

Et puis vous les gars, ça fait un peu partie de votre patrimoine génétique. Sans ça vous ne seriez pas vraiment au complet, comme un cheval sans sa Chicholina!
C'est comme ça. C'est vieux comme le monde.
Et c'est tant mieux.

Et certains, je l'avoue, excellent dans leur catégorie...

- On a le Casanova des temps modernes, notre John-David a nous, façon Secret Story 2008.
L'homme aux 780 conquêtes (vous m'en direz tant...)
Mannequin pour sous-vêtements, bodybuildé, sourire Colgate, vêtements moulants, toujours fashion, bronzé toute l'année (sans même partir en vacances dis donc!) et coiffure très travaillée...
Le plus drôle dans cette histoire c'est qu'il a quand même pris la peine de les compter... Mais de quoi nous plaignons nous Mesdames?!!

- On trouve aussi la drague façon groupée, entre potes, plus facile, moins effrayante.
Telle une meute de loups affamés qui guette un joli troupeau de moutons en se léchant les babines et en rêvant à leur futur repas...
Ils observent, optent pour une stratégie, encerclent leur proie, la rassure avant de donner l'assaut et de la croquer.
Vous me direz, les plus bêtes ce sont les moutons...

- On voit aussi le genre "t'as vu j'ai plein de fric donc je vais te rendre heureuse".
Le genre gominé, brun aux yeux bleus, au volant s'un super 4*4, intérieur cuir, jantes alu, pneus crissants, costard Cerruti, parfum de chez Cartier, montre trop lourde pour le poignet, sans oublier les chaussures italiennes!!!
Celui qui est affalé sur le canapé de la discothèque (qu'a acheté son père) entouré de son troupeau de fans, sirotant du champagne.
Mains aux fesses de l'une pendant que ses lèvres en embrassent une autre.
Et tout ça dans une décontraction effarante!

- On peut aussi, si on a du bol, tomber sur le beauf de service, alcoolisé jusqu'à la moelle, complètement débrayé, chemise ouverte (mais y a pas de chaîne en or qui brille), dégoulinant de sueur, empestant le whisky, tenant à peine debout et qui vous propose, en toute confiance une danse endiablée sur un air de zouk love.


Et puis on aperçoit, en retrait, un homme, discret, observant ce monde sans trop y participer, esquissant un sourire très gentleman.
Pas plus.
Vous essayer d'attirer son attention.
Ca y est! Victoire! Il s'approche! Il vient vers vous!

Il est poli, bien élevé, à l'écoute et n'a même pas chercher à vous embrasser.
Fin de la soirée.
Il vous propose timidement son numéro.
Vous faites évidemment mine d'hésiter un moment.
Vous acceptez.


Finalement, avec son air de "pas y toucher" il s'est démarqué et remporte tous les suffrages! Surtout le vôtre!
Il a dispersé le troupeau, mais envers et contre tout, les plus dupes dans cette histoire, ce sont inlassablement les moutons...


Posté par stefani31200 à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


CE QUE PENSENT LES HOMMES

Parce que entre ce qu'ils disent et ce qu'ils font, il y a un monde !!!

Depuis que nous sommes toutes petites, nous les filles, nous sommes incitées voir programmées pour essayer d'interpréter ce que pensent les hommes..


"Une fille n'oublie jamais son premier amour"
Oui, souvenez-vous, au jardin d'enfant ou à l'école, le petit garçon dont vous étiez éperdument amoureuse et qui ne daignait pas vous regarder, qui se moquait de vos lunettes ou de votre jolie robe à fleurs violettes...
Celui qui a déchiré la jolie carte de St Valentin que vous aviez eu tant de mal à lui offrir.
Celui qui vous a bousculé en vous disant que vous étiez "pire qu'un chien qui pu"

Vous voyez ce petit garçon que vous trouviez si mignon hier et qui aujourd'hui est certainement devenu le pire des crétins... (aucun regrets donc...)

Ce soir là, en rentrant de l'école, j'ai raconté à Maman mon premier chagrin d'amour.
Et vous savez ce qu'elle m'a donné comme explication pour me remonter le moral???
"C'est parce qu'il est amoureux de toi lui aussi..."
...
Evidemment!


mais le problème avec tout ça, c'est que ça vous poursuit, vous le gardait dans un coin de votre tête toute votre vie!
Du coup, dès qu'un garçon ne nous rappelle pas, ne nous regarde pas, en ambrasse une autre sous nos yeux, se barre à 6h du mat de notre lit sur la pointe des pieds, et ben on lui trouve TOUJOURS une super excuse !!!
... et les copines nous y aident bien!
"Il doit pas avoir de réseau"
"ta réussite sociale et professionnelle lui fait peur"
"il doit avoir une tonne de boulot"
"il a du perdre ton numéro en faisant sa lessive"
"sa grand mère doit certainement être très malade"
BLA BLA BLA

Les filles, soyons claires!
S'il ne nous rappelle pas c'est parce qu'il n'en a pas envie.
Un garçon qui a envie de sortir avec une fille se débrouille TOUJOURS pour que ça arrive...

Mais en même temps, c'est pas de notre faute...
Des petites on nous passait en boucle les dessins animés (très réalistes) de Blanche neige, La belle au bois dormant, Cendrillon, où il y avait TOUJOURS un Prince Charmant qui était là, au bon moment, pour les délivrer, les sauver ou pour défier la vilaaaine sorcière!
Alors nous, on y croit... normal, on a 4 ans...
Ok, ok, d'accord, même à 10 ans avec Hélène et les garçons, à 12 ans avec Beverly hills, à 15 ans avec Friends (Ross et Rachel étaient tellement craquants!) et à 20 ans avec Titanic...


Vous voyez, nous sommes tout simplement de pauvres victimes....

Posté par stefani31200 à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

HOMMES/FEMMES PAS DE MODE D EMPLOI

Les uns viennent de Mars, les autres de Vénus...


En lisant les bouquins ou les magazines qui traitent (à coeur joie) du sujet (et qu'on s'empresse évidemment d'aller acheter pensant enfin trouver LA réponse qu'on attendait pour mieux les comprendre) et bien on se rend compte qu'on n'en sait pas plus qu'avant et qu'on repart avec ce qu'on savait déjà...

Et une seule question nous vient à l'esprit...
Qui nous donnera enfin un véritable mode d'emploi...

Il y a bien quelqu'un quelque part capable de nous filer un petit coup de main ou au moins de nous donner quelques petits indices...
Et sinon, celui qui a décidé de créer l'Homme et la Femme, on a pas de nouvelles je parie?
Non, parce que ça reste quand même lui le mieux placé pour nous répondre, non?
... enfin, moi je dis ça, je dis rien..


Les femmes rendent les choses compliquées...
Ca Messieurs, je suis désolée, mais c'est une légende...
Pour nous rien de plus simple! On ne demande pas grand chose, enfin, je veux dire c'est le minimum, la base quoi...
Vous savez, de la communication, du respect, de la tendresse, de la confiance, des petites attentions, se souvenir de la date de rencontre, de notre anniversaire, du premier rendez vous, acheter un cadeau pour la St Valentin, et bien sur la f i d é l i t é !
Exigeantes? Nous? ... non!

C'est drôle comme 2 personnes de sexe opposé peuvent penser si différemment
Chacun y va de sa propre définition et prêche pour sa paroisse!
Je crois simplement que chacun d'entre nous a ses limites...
Les hommes, par exemple, et ben leur limite elle est pas bien loin, juste là, au coin de la rue, où une superbe nana vient de tourner...

Ne soyez pas surpris Messieurs! On ne peut pas dire que la fidélité soit votre principale qualité!
Ok, pas tous, je vous l'accorde! Mais malheureusement la majorité, et hélas, elle l'emporte toujours!

Mais je dois avouer que depuis quelques années les femmes aussi ont leur mauvais côtés.
Vulgaires, parfois superficielles, souvent sans aucune dignité pour elle même ou leur corps... et avec en plus, un certain esprit de vengeance!
Alors, oui, je comprends que ces Messieurs aient du mal à faire le tri dans tout ce bazar!
La plupart en sont ravis, du moins pour un temps... jusqu'à ce qu'ils décident de passer de la femme d'une nuit à la femme de leur vie...


Moi même, pourtant née fille, ne me sens pas toujours femme dans le monde qu'on nous propose!
Je ne sais plus où commence la féminité et où elle se termine.
Je ne sais plus si j'ai le droit de répondre à un sourire dans un bar sans être cataloguée.
Je ne sais plus si je peux accepter les avances d'un homme sans être manipulée.
Je ne sais pas si être seule ne vaut finalement pas mieux que d'être (mal) accompagnée.


Posté par stefani31200 à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

IF I WERE A BOY

Si j'étais un homme...

Je m'appellerais Benjamin.
Aux abords de la trentaine.
Je bosserai en tant que cadre dans une ptite boîte d'édition donnant leur chance aux jeunes talents.
J'aurais 2 soeurs aînées et une cadette.
Elles s'appelleraient Judith, Claire et Lina.
Je les adoreraient.

Je serais amoureux...de toutes les femmes! Comme tous les hommes!
On me le reprocherait.
Je m'en amuserai.
J'aurais juste envie d'en profiter.
Peut-être un peu peur de m'engager.

Je serais célibataire, appartenant à toutes les femmes.
Chacune d'elle mériterait de me connaître.
Je vivrais dans un appart duplex de la banlieue chic de Paris
J'adorerais les voitures, presque autant que les femmes!
J'en changerais souvent, comme avec les femmes!

J'adorerai la mode. Plutôt sportswear.
Adidas serait ma marque de prédilection.
Je serais sportif
Je pratiquerai le rugby.
J'aurais des matches le week end, même à l'étranger.
J'en userais pour attirer les filles.

Je sortirai dès le vendredi soir dans mes bars et clubs préférés, entre mecs.
Toujours la même bande de potes depuis l'enfance.
J'enchainerai bière, tequila, whisky dans des concours improvisés.
Je rentrerai chez moi accompagné.
Je ferais l'amour à une inconnue durant toute la nuit.
Je ne lui proposerais pas de petit déjeuner au petit matin.
Je ne la raccompagnerai pas non plus jusqu'à sa voiture.


Je fêterai mes 30 ans.
Toujours entre potes. Les mêmes. Y a que ça de vrai.
Je prendrai peu à peu conscience que je suis seul.
Je voudrai moi aussi me poser avec une fille bien.
L'aimer, la rendre heureuse.
Je m'en sentirai capable.
Exit la peur de s'engager.
Je songerais même un instant à avoir un jour un enfant.

Je la rencontrerai.
Par hasard.
Elle sera parfaite!
Plus tard, nous fêterions nos 7 ans passés ensemble.
Préparation de notre mariage.
Je serais heureux. Enfin.
Elle attendrait notre 1er enfant.
Notre fille. Ma fille. Jade.


Un vendredi soir j'irai prendre l'air avec les potes.
Ca me ferait du bien.
Je me laisserais aller.
Bière, tequila, whisky, concours improvisé.
J'apercevrai une jolie femme au comptoir.
Je lui proposerai un verre.
Puis 2.
On commencera par s'embrasser, je finirais chez elle.

Ce sera la première d'une longue série.

Mais un soir, elle ne rentrera pas à la maison.
Je commencerait à m'inquiéter.
Elle avait compris.
Elle m'avait quitté.



Posté par stefani31200 à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DO YOU LOVE ME TOMORROW

On m a dit un jour "nos vrais ennemis sont en nous memes"
Et si finalement, nous étions tous a la recherche de quelque chose que nous possédions déjà?
 
Novembre 2009. Un mardi.
J ai toujours détesté les mardis, depuis le collège déjà.
4h de maths dans la meme journée avec un prof qui s'évertue à vous prouver par a+b que vous êtes nulle, ça laisse des traces...
 
Cette journée avait commencé de façon étrange.
Au fond de moi, je sentais que quelque chose se profilait, mais je continuais à afficher un air faussement détaché et nonchalant, semblable à celui que j'ai quand je pressens un moment difficile et douloureux...
Aujourd'hui, j en étais certaine, allait être une grande journée!
Une de celle qu on oublie pas.
 
Il n avait finalement pas fallu grand chose pour que mon destin me rattrape.
Il était bien trop rapide.
Il était déjà la.
Je ne pouvais plus rien faire.
J'étais effrayée.
 
Avec le recul, je me rends bien compte que ce fut une période clé et décisive. Inéluctable meme.
J avais tout perdu. Mais j étais vivante!
Aujourd hui je me sens prête a affronter le changement.
A regarder le passé droit dans les yeux.
Me souvenir des moments heureux.
Parfois embués de larmes...
Mais toujours avec sérénité. Sans mélancolie (ou presque)
 
Tous ces souvenirs m appartiennent à jamais.
Je les mets dans un coin de mon coeur, avec tous ceux qui me rappellent mon tendre père.
Tout près.
Il les garde comme on garde un secret et me les murmure en cas de besoin.
 
J ai été frappé, heurtée, touchée par une maladie.
L amour.
Universel et sans limite!
De 7 à 77  ans disait la chanson.
Je ne le regrette pas! au contraire!
Je redoutais le pire, il est maintenant derrière moi.
"le meilleur reste à venir" nous dit-on.
Alors,je me relève avec une certaine difficulté, mais je regarde droit devant.
Devant.
Toujours.
Plus loin.
Encore.
 
Aujourd hui, j accepte avec sérénité les choses que je ne peux pas changer, et j ai le courage de changer celles que je peux.
Alors, peut-être un jour, aurais je la force et la sagesse d en connaitre la différence?
 
 


Posté par stefani31200 à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LOVE SEX AND MAGIC

Il devait etre minuit.
Il allait (enfin) rentré du travail
Elle y avait réfléchi toute l apres midi
"une soirée hot" lui avait il proposé...
Mais aujourd hui elle avait d autres idées, d autres envies
Elle aurait aimé de la tendresse, des caresses, des mots doux, un regard plongé dans le sien, des sourires, des compliments, s entendre dire que sa peau est douce, qu elle sent bon...
de la simplicité et du romantisme!
Elle espérait aussi, en secret, des fleurs, un cadeau pourquoi pas, une lettre, quelque chose, mais elle savait bien qu elle n aurait rien de tout ça.
mais ce n était pas si grave
l idée même qu elle pourrait peut être un jour en recevoir lui suffisait.
 
Elle ne savait pas si elle avait droit à ce genre de soirées
si lui aussi désirait la même chose
ou si c était mal venu
elle ne voulait pas seulement du sexe, ni de l amour, juste quelque chose qui se situait à mi chemin entre les 2
 
elle y a longtemps réfléchi
pourquoi ne pas joindre l utile à l agréable?
la prouesse au plaisir?
le romantisme à l orgasme?
etait ce possible?
bien sur que ça l était... et ils étaient doués pour ça!
 
Elle lui avait préparé un bon repas. Un vrai repas.
mais elle savait qu il n en voudrait pas tout de suite.
une soirée romantique réussie commence toujours par un langoureux baiser.
surtout après une longue journée de travail
Quand il entrera dans la pièce c est décidé, elle l embrassera avec toute la douceur dont elle est capable.
elle l incitera délicatement à s asseoir tout en lui prenant la main.
elle lui sourira, comme pour figer l instant.
il lui rendra probablement son sourire.
elle sentira les papillons envahir son ventre et la sensualité remplir la pièce.
elle se blottira innocemment contre lui pour sentir frémir ses sens
Plus tard, elle lui bandera les yeux, parce qu elle adore ça!
se sentir à la fois confiante et impuissante, presque en danger...
d ailleurs il est toujours très doux et attentionné.
C est un magicien!
Il sait parfaitement s occuper du corps des femmes et a le don de  transformer une simple caresse en frisson.
Il est à l écoute du moindre gémissement et reste attentif aux soupirs pour mieux comprendre et ressentir sa partenaire.
C est si troublant que parfois elle a l impression de faire l amour à une femme, ou à elle même!
Elle sera sienne.
Parce que dans l obscurité les choses prennent une toute autre ampleur, une osmose que personne ne peut controler, qu ils apprécient tout particulièrement.
Ses caresses se font plus pressantes, ses doigts plus grands et ses lèvres plus douces.
 
Elle se laisse guider par ce magicien.
elle prendra évidemment beaucoup de plaisir 
Un plaisir intense et magique.
elle espére en donner tout autant!
 
Puis, bien plus tard, ils partageront leur repas.
C est finalement la magie de l instant qui est le véritable présent.
 
 


Posté par stefani31200 à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]