27 avril 2011

LES DRAGUEURS

Définition du petit Larousse : "Aborder quelqu'un, tenter de le séduire en vue d'une aventure"

Mais ce que ne nous dit pas le dico, ce sont les différentes ruses employées... Et c'est finalement ça qui est le plus drôle!
Non, je ne vais pas me la jouer féministe et me moquer des hommes et de leur façon de faire!
Il y a les filles, c'est vrai.. Elles s'y mettent. Elles y travaillent.
Parfois mieux. Parfois pire.
Mais ça reste tout de même moins drôle.

Et puis vous les gars, ça fait un peu partie de votre patrimoine génétique. Sans ça vous ne seriez pas vraiment au complet, comme un cheval sans sa Chicholina!
C'est comme ça. C'est vieux comme le monde.
Et c'est tant mieux.

Et certains, je l'avoue, excellent dans leur catégorie...

- On a le Casanova des temps modernes, notre John-David a nous, façon Secret Story 2008.
L'homme aux 780 conquêtes (vous m'en direz tant...)
Mannequin pour sous-vêtements, bodybuildé, sourire Colgate, vêtements moulants, toujours fashion, bronzé toute l'année (sans même partir en vacances dis donc!) et coiffure très travaillée...
Le plus drôle dans cette histoire c'est qu'il a quand même pris la peine de les compter... Mais de quoi nous plaignons nous Mesdames?!!

- On trouve aussi la drague façon groupée, entre potes, plus facile, moins effrayante.
Telle une meute de loups affamés qui guette un joli troupeau de moutons en se léchant les babines et en rêvant à leur futur repas...
Ils observent, optent pour une stratégie, encerclent leur proie, la rassure avant de donner l'assaut et de la croquer.
Vous me direz, les plus bêtes ce sont les moutons...

- On voit aussi le genre "t'as vu j'ai plein de fric donc je vais te rendre heureuse".
Le genre gominé, brun aux yeux bleus, au volant s'un super 4*4, intérieur cuir, jantes alu, pneus crissants, costard Cerruti, parfum de chez Cartier, montre trop lourde pour le poignet, sans oublier les chaussures italiennes!!!
Celui qui est affalé sur le canapé de la discothèque (qu'a acheté son père) entouré de son troupeau de fans, sirotant du champagne.
Mains aux fesses de l'une pendant que ses lèvres en embrassent une autre.
Et tout ça dans une décontraction effarante!

- On peut aussi, si on a du bol, tomber sur le beauf de service, alcoolisé jusqu'à la moelle, complètement débrayé, chemise ouverte (mais y a pas de chaîne en or qui brille), dégoulinant de sueur, empestant le whisky, tenant à peine debout et qui vous propose, en toute confiance une danse endiablée sur un air de zouk love.


Et puis on aperçoit, en retrait, un homme, discret, observant ce monde sans trop y participer, esquissant un sourire très gentleman.
Pas plus.
Vous essayer d'attirer son attention.
Ca y est! Victoire! Il s'approche! Il vient vers vous!

Il est poli, bien élevé, à l'écoute et n'a même pas chercher à vous embrasser.
Fin de la soirée.
Il vous propose timidement son numéro.
Vous faites évidemment mine d'hésiter un moment.
Vous acceptez.


Finalement, avec son air de "pas y toucher" il s'est démarqué et remporte tous les suffrages! Surtout le vôtre!
Il a dispersé le troupeau, mais envers et contre tout, les plus dupes dans cette histoire, ce sont inlassablement les moutons...


Posté par stefani31200 à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LES DRAGUEURS

Nouveau commentaire